Elle / Les fêtes de famille

Quand on parle des fêtes de famille, il faut distinguer entre fêtes de sa propre famille et fêtes de la belle famille. Dans notre cas, ce sont deux choses très différentes. Chez moi, c’est plutôt ambiance « petit dîner sympa », on picole et on raconte des bêtises. Chez lui, c’est plutôt, grand pic-nique désorganisé, où à coup sûr on va nous demandé « alors, c’est pour quand ? »… vous voyez ce que je veux dire ! Il faut dire que tous ses cousins s’y sont déjà mis. De mon côté, nous sommes plus, comment dire… dans la norme !

En soi, je suis une personne qui apprécie les contacts familiaux et je suis assez fidèle aux traditions. La plupart du temps, j’aime donc les fêtes de famille. Mais il y a deux ou trois petites choses que je ne supporte pas ! Par exemple, j’ai horreur qu’on me plaigne parce que je n’ai pas de boulot. Lorsque j’étais celibataire, c’était déjà la même rengaine : « Ma pauvre, tu es sûre que ça va ? » Bref, tout le monde connaît ça ! J’essaie de faire l’impasse et de me dire que ce n’est que du bla bla. En fin de compte, la personne qui compatit en face de moi n’est pas plus heureuse, mais bon, elle n’entre pas dans l’une des catégories socialement maudites. Dommage, sinon on lui aurait bien renvoyer l’ascenseur !!!

This entry was posted on Wednesday, February 24th, 2010 at 1:28 pm and is filed under Les fêtes de famille. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply