Archive for the ‘Les fêtes de famille’ Category

Elle / Les fêtes de famille

Quand on parle des fêtes de famille, il faut distinguer entre fêtes de sa propre famille et fêtes de la belle famille. Dans notre cas, ce sont deux choses très différentes. Chez moi, c’est plutôt ambiance « petit dîner sympa », on picole et on raconte des bêtises. Chez lui, c’est plutôt, grand pic-nique désorganisé, où à coup sûr on va nous demandé « alors, c’est pour quand ? »… vous voyez ce que je veux dire ! Il faut dire que tous ses cousins s’y sont déjà mis. De mon côté, nous sommes plus, comment dire… dans la norme !

En soi, je suis une personne qui apprécie les contacts familiaux et je suis assez fidèle aux traditions. La plupart du temps, j’aime donc les fêtes de famille. Mais il y a deux ou trois petites choses que je ne supporte pas ! Par exemple, j’ai horreur qu’on me plaigne parce que je n’ai pas de boulot. Lorsque j’étais celibataire, c’était déjà la même rengaine : « Ma pauvre, tu es sûre que ça va ? » Bref, tout le monde connaît ça ! J’essaie de faire l’impasse et de me dire que ce n’est que du bla bla. En fin de compte, la personne qui compatit en face de moi n’est pas plus heureuse, mais bon, elle n’entre pas dans l’une des catégories socialement maudites. Dommage, sinon on lui aurait bien renvoyer l’ascenseur !!!

Lui / Les fêtes de famille

Si j’ai une excuse sous la main, le plus simple est tout simplement d’éviter les fêtes de famille. Ce sont toujours des échanges de politesses qui cachent des vieilles rancunes, des colères refoulées ou je ne sais quels problèmes familiaux ! Je déteste avoir à justifier mon choix de vie. Du coup, à moins d’être obligé, je ne vais que très rarement dans les fêtes de famille. D’ailleurs, on me le reproche souvent et très lourdement parfois, ce qui me donne encore moins envie d’y aller ! Le pire, ce sont les mariages. Dans ma famille, on en a fêté 2 l’année passée. C’était trop à mon goût ! Mes cousins me demandent de faire des animations musicales, car ils savent que j’ai travaillé longtemps comme DJ. C’est pour moi une échappatoire en or, car je peux ainsi rester derrières les platines et je ne passe que de la bonne musique.

Dans la famille de Tina, je vais aussi rarement aux fêtes de famille. La pauvre, on doit lui demander à chaque fois où est son copain… Je fais l’effort de temps en temps, bien sûr, mais je trouve qu’il faut toujours faire attention à ne pas mettre les pieds dans le plat quand on ne connaît pas exactement les personnes à qui ont a affaire.

You are currently browsing the archives for the Les fêtes de famille category.